Année 2003


L'usine Cogema de Cadarache (Bouches-du-Rhône) devrait fermer le 31 juillet

AFP, Paris, 23 janvier 2003

[Mise en ligne le 23/01/2003]

L'usine de fabrication de combustibles nucléaires MOX de Cadarache (Bouches-du-Rhône) cessera sa production commerciale le 31 juillet, sous réserve de l'avis des instances représentatives du personnel, a indiqué mardi la Cogema, filiale du groupe nucléaire français Areva.

L'usine, qui emploie 306 personnes, n'est pas en conformité avec les normes parasismiques applicables à la région et les aménagements nécessaires pour remettre à niveau les installations se sont révélés "irréalisables au plan technique ou économique", a précisé le groupe dans un communiqué.

La Cogema a rappelé avoir proposé à l'automne 2000 de transférer ses productions de MOX dans son usine de Melox, située à Chusclan, près de Marcoule (Gard). Une enquête publique est en cours sur ce transfert, a indiqué l'entreprise.

Au plan social, une partie des effectifs de Cadarache pourra être reclassée à Melox dans des métiers identiques, selon la Cogema. La mise à l'arrêt et le démantèlement de l'installation maintiendront environ 160 personnes sur le site.

"Des propositions de mobilité et de reconversion dans d'autres entités du groupe Cogema et du Commissariat à l'énergie atomique (CEA) seront faites aux salariés restants", a précisé la Cogema.

Le MOX est un mélange d'uranium et de plutonium issu du retraitement, réutilisé comme combustible dans les centrales nucléaires.

Retour au sommaire