Année 2003


L'équivalent en plutonium de 25 bombes atomiques manque à l'inventaire

La Recherche -AFP, Tokyo, 28 janvier 2003

[Mise en ligne le 30/01/2003]

L'équivalent en plutonium de quelque 25 bombes atomiques manque à l'appel sur le papier sur un site nucléaire japonais mais cette disparition est principalement le fait de mesures imprécises et d'erreurs de calcul, a déclaré mardi un responsable officiel.

L'usine de retraitement de combustibles de Tokaimura, située à quelque 100 kilomètres au nord de Tokyo, a extrait 6.890 kilogrammes de plutonium de combustible nucléaire usagé depuis qu'elle a commencé de fonctionner en 1977.

Or ce total est de 206 kilogrammes inférieur à l'estimation initiale de ce qu'elle aurait dû tirer de la quantité de combustible de centrales nucléaires qu'elle a été chargée de retraiter, a indiqué un responsable du ministère de l'éducation et des sciences.

Ce fait a été notifié à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) des Nations unies ainsi qu'à la Commission de l'énergie atomique du gouvernement japonais, a précisé ce responsable du bureau de sûreté nucléaire du ministère.

Le ministère a nié la possibilité que du plutonium ait été sorti illégalement du site. La fabrication d'une bombe nucléaire nécessite entre cinq et huit kilogrammes de plutonium.

Sur la quantité manquante, 94 kilogrammes se seraient dissous dans des eaux usées sans avoir été répertoriés, a précisé le responsable, ajoutant que 29 kilogrammes s'étaient désintégrés dans un autre élément.

"Dans d'autres cas, du plutonium aurait pu rester collé sur les parois de tubes ou mélangé à des eaux usées en cours de traitement pour être vitrifiées", a-t-il expliqué.

Le responsable a également évoqué de possibles "erreurs dans l'estimation du plutonium extrait au cours du processus", estimant nécessaire d'améliorer les méthodes de mesures et évaluations du plutonium.

Le rapport est fondé sur des inspections menées sur le site de Tokaimura, conformément aux règles de sûreté de l'AIEA destinées à prévenir le transfert de matières nucléaires pour la production d'armes.

Tokaimura, un complexe situé sur la côte pacifique, a défrayé la chronique en 1999, lorsque le pire accident nucléaire depuis Tchernobyl en 1986 s'y est produit dans une usine de retraitement d'uranium.

Trois employés du centre avaient déclenché un accident à l'automne 1999 en versant une quantité excessive d'uranium dans une cuve de retraitement et en utilisant de simples seaux métalliques au lieu d'outils mécaniques.

L'accident avait exposé plus de 400 riverains à des radiations importantes et deux des trois ouvriers étaient morts des suites de cette irradiation.

Retour au sommaire