Année 2003


Accord russo-américain pour fermer trois réacteurs nucléaires russes

La Recherche -AFP, Vienne, 12 mars 2003

[Mise en ligne le 14/03/2003]

La Russie et les Etats-Unis ont signé mercredi à Vienne un accord qui conduira à la fermeture dans les huit ans des trois derniers réacteurs nucléaires russes produisant du plutonium à usage militaire.

"Ceci nous amènera à arrêter la production en Russie de plutonium à usage militaire," a affirmé Spencer Abraham, le secrétaire à l'Energie, après avoir signé l'accord avec Alexander Rumyantsev, le ministre russe de l'énergie atomique.

L'accord stipule également que les Etats-Unis aideront leur ancien adversaire de la guerre froide à remplacer les réacteurs, tous trois situés en Sibérie, par des centrales à combustible fossile, a ajouté M. Abraham.

M. Rumyantsev a déclaré que ces réacteurs étaient les derniers à produire du plutonium à des fins militaires dans son pays, et qu'en acceptant de les fermer, la Russie concrétisait son engagement pour la non-prolifération nucléaire.

"Il y en a trois actuellement, mais il y en avait beaucoup. Ceci montre que la Russie et les Etats-Unis sont partenaires en matière de non-prolifération nucléaire. Nous travaillons ensemble pour la paix mondiale et la lutte contre le terrorisme", a-t-il dit.

Les trois réacteurs, qui fournissent aussi de l'électricité aux villes sibériennes de Seversk et Zhelenznogorsk, auraient eu encore 15 ans d'activité devant eux, et pourraient fournir assez de plutonium pour produire une arme nucléaire par jour, a déclaré le ministre américain.

Les Etats-Unis ont promis 400 millions de dollars pour aider à construire les centrales de remplacement et vont commencer à travailler dès maintenant sur les plans de celles-ci. Mais il faudra cinq ans pour fermer les deux premières centrales nucléaires, et jusqu'à huit ans pour la dernière, a expliqué Linton Brooks, le directeur par interim de l'Administration de sécurité nucléaire nationale américaine.

Il a ajouté que les Etats-Unis ne produisaient plus de plutonium militaire depuis 1990.

Quant à savoir si l'accord, signé en marge d'une conférence de l'Onu sur les matériaux radioactifs, signifiait que la Russie allait cesser de produire des armes nucléaires, Linton Brooks a déclaré : "je ne peux pas le dire".

La Russie et les Etats-Unis ont signé en mai 2002 un accord de désarmement nucléaire pour ramener leur arsenal actuel de 6.000 ogives nucléaires balistiques chacun à un niveau compris entre 1.700 à 2.200 d'ici au 31 décembre 2012.

© 2003 AFP

Retour au sommaire