Année 2003


Décrets Cogéma : Greenpeace dépose cinq recours auprès du Conseil d'Etat

La Recherche -AFP, Caen, 13 mars 2003

[Mise en ligne le 14/03/2003]

L'organisation écologiste Greenpeace a déposé mercredi cinq recours auprès du Conseil d'Etat contre des décrets parus au journal officiel le 7 janvier autorisant la Cogéma La Hague à étendre ses capacités de recyclage, a annoncé jeudi Greenpeace.

"Ces nouveaux décrets font de La Hague une véritable auberge espagnole des déchets nucléaires", selon Greenpeace.

Les quatre décrets en question autorisent le recyclage de nouvelle gammes de combustibles et de matières dans les deux installations UP2-800 et UP3. Ils portent également la capacité de traitement des deux unités de production à 1.000 tonnes de matières nucléaires par an pour un maximum de 1.700 tonnes cumulées annuellement sur les deux installations.

L'un des décrets autorise la Cogéma à retraiter les déchets solides et effluents venant de l'extérieur de l'usine de La Hague. L'arrêté joint à ces décrets inclut des baisses très significatives des valeurs de rejets autorisés, selon la Compagnie générale des matières nucléaires (Cogéma), filiale d'Areva.

"Aujourd'hui n'importe quel type de matériau radioactif français ou étranger pourra être envoyé à la Hague dans l'attente d'un hypothétique +traitement+", selon Frédéric Marillier, chargé de la campagne nucléaire de Greenpeace France.

Selon Greenpeace, "un cinquième décret, qui n'a pas été précédé d'un enquête publique comme s'y était pourtant engagé le gouvernement, aboutit - sous couvert d'une réduction des +rejets nominaux+ - à autoriser Cogéma à rejeter en mer 1,5 à 10 fois plus de radioéléments qu'elle n'en rejette aujourd'hui".

© 2003 AFP

Retour au sommaire