Année 2003


Les Etats-Unis protègent le site nucléaire irakien de Tuwaitha

La Recherche -AFP, Vienne, 11 avril 2003

[Mise en ligne le 17/04/2003]

Les autorités américaines ont assuré à l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) qu'elles protègent et assurent la sécurité du site nucléaire irakien de Tuwaitha, au sud de Bagdad, indique un communiqué de l'AIEA sur le site internet de l'Agence.

"Les autorités américaines ont assuré à l'AIEA que le matériel nucléaire stocké sur le site irakien de Tuwaitha est proprement protégé et mis en sécurité" indique le communiqué, précisant que cette indication a été donnée par les Etats-Unis en réponse à une lettre qui leur a été adressée par le directeur-général de l'AIEA, Mohamed ElBaradei.

M. ElBaradei a dans sa lettre "indiqué que jusqu'au retour de nos inspecteurs en Irak les Etats-Unis ont la responsabilité de maintenir la sécurité" de ce site, précise le communiqué.

Le communiqué indique que "la plupart du matériel nucléaire et radioactif" qui est "sous contrôle régulier de l'AIEA depuis 1991" est notamment "stocké (...) dans trois bâtiments" du site.

M. ElBaradei demande aussi que l'AIEA puisse "retourner" à Tuwaitha "aussi tôt que les circonstances le permettent pour vérifier s'il n'y a pas eu de détournement de matériel nucléaire" stocké sur ce site.

Le communiqué indique que les inspecteurs de l'AIEA ont visité ce site nucléaire "de nombreuses fois" au cours des dernières inspections de l'Agence entre novembre 2002 et mars 2003 lorsqu'ils n'avaient trouvé aucune preuve d'une activité nucléaire interdite de l'Irak.

Le site nucléaire de Tuwaitha avait été bombardé par des avions de combat israéliens en 1981 qui y avaient détruit la centrale nucléaire d'Osirak, connue sous le nom de Tamouz par les Irakiens. Les Israéliens soupçonnaient alors l'Irak de construire une bombe atomique sur ce site.

© 2003 AFP


Voir aussi (en anglais) : Nuclear Revelations Show Need for Resuming International Control of the Tuwaitha Site

Retour au sommaire