Nos News

 

28/09/2004
COMMUNIQUE : WISE-Paris et Large & Associates contestent l'évaluation officielle du risque lié aux transports de plutonium
WISE-Paris, le 28 septembre 2004

28/11/2003
POINT DE VUE : Les dangers de la fusion
WISE-Paris, Londres, novembre 2003
Par le Dr. Ian Fairlie*

10/11/2003
Le “Livre Blanc sur les énergies” dissocie options énergétiques et avenir de la filière nucléaire en France
Dans un Livre Blanc publié le 7 novembre 2003, le Gouvernement ouvre les options sur l'avenir énergétique de la France. Il abandonne le dogme de la poursuite du nucléaire en envisageant un « scénario de sortie », et repousse toute décision sur le projet de nouveau réacteur EPR (European Pressurized Reactor). Il dissocie ainsi clairement les enjeux entre stratégie énergétique – pour laquelle l'EPR n'est pas une nécessité - et soutien « indispensable à la survie » de la filière nucléaire française que Framatome demande depuis plusieurs années.
WISE-Paris, le 9 novembre 2003
Téléchargez la note : "L'EPR : un choix du passé qui fermerait l'avenir ?" (format PDF, 9 p., 139 Ko), à l'adresse :
http://www.wise-paris.org/francais/rapports/031117NoteEPR-Passe.pdf

06/11/2003
Le Ministère de l'environnement allemand met les électriciens en garde contre "l'aventure EPR" proposée par EDF
WISE-Paris, le 6 novembre 2003

09/09/2003
Enquête publique sur les prélèvements et rejets de la centrale nucléaire de Cattenom : Des lacunes graves dans le dossier présenté par EDF
WISE-Paris, le 9 septembre 2003
Téléchargez la note relative (fichier PDF, 21 p., 355 Ko)

04/09/2003
“Transfert” de capacité de production de MOX de Cadarache à Marcoule : un scandale peut en cacher un autre
L’arrêt, au cours de l’été 2003, de la “production commerciale” de l’ATPu de Cadarache marque l’aboutissement du chantage de l’exploitant, qui a obtenu, le 3 septembre 2003, ce qu’il exigeait : l’autorisation nécessaire au “transfert” de capacité de l’ATPu vers l’usine Melox de Marcoule.
Mais la stratégie de fait accompli de COGEMA à l’ATPu se poursuit : la compagnie a signé le 12 août 2003, sans feu vert du gouvernement et sans même avoir consulté l’autorité de sûreté, un contrat pour fabriquer, à Cadarache, des assemblages de combustible à base de plutonium militaire américain. Il restera aux autorités à expliquer comment cette opération inédite peut se justifier dans une installation à la sûreté défaillante. Toutefois, le gouvernement pourra couper court à la polémique : par un arrêté, publié le 9 août, il vient d’étendre la protection du “secret défense” à l’ensemble des activités de l’industrie nucléaire.

WISE-Paris, le 4 septembre 2003

30/07/2003
La fin de la “production commerciale” à l’ATPu de Cadarache
Trop risqué pour le combustible européen, mais pas pour le plutonium militaire américain ?
WISE-Paris, le 30 juillet 2003