Novembre 2001


Un arrêté du ministère de la Défense du 23 octobre 2001 renforce l'interdiction de survol de La Hague

 WISE-Paris, le 30 octobre 2001

[Mise en ligne le 02/11/2001]

Après l'annonce les 19 et 20 octobre du déploiement de missiles sol-air de type CROTALE autour de La Hague, qui a débuté le 26 octobre 2001, un texte réglementaire est venu renforcer les mesures militaires en élargissant la zone d'interdiction de survol du site. L'arrêté du ministère de la Défense du 23 octobre 2001 porte en effet sur la création d'" une zone interdite temporaire dans la région de La Hague ", et ce à partir du 25 octobre 2001, pour une durée indéterminée.

Ainsi, l'interdiction de survol temporaire comprend désormais une zone dont le rayon selon la direction peut atteindre 10 km et une altitude unique de 1.524 mètres (5.000 pieds), au lieu de 300 pour les monomoteurs et 1.000 mètres pour les multimoteurs précédemment (1).

Tout aéronef enfreignant les dispositions du nouveau texte est enjoint par radio d'" atterrir sur l'aérodrome le plus proche en dehors de cette zone ". Un refus d'obtempérer mettrait en alerte les avions de chasse de l'armée de l'air, qui après l'avoir intercepté tenteraient d'établir un second contact radio. Dans le cas où l'avion ignorerait les indications des avions de chasse, ces derniers tireraient une " rafale " de sommation. Enfin, si l'avion devait présenter une " menace " apparente, l'armée de l'air serait amenée à prendre des mesures plus radicales (2).

Le texte réglementaire est la suite logique de la décision du gouvernement français de protéger certains sites civils et militaires, parmi lesquels le centre de retraitement de la COGEMA à La Hague (http://www.wise-paris.org/francais/autresbreves/annee_2001/autresbreves011018.html). Ces dernières mesures interviennent alors que plusieurs petits avions et des hélicoptères affrétés par des journalistes ou des touristes ont pu s'approcher du site de La Hague ces dernières semaines sans intervention quelconque de la part des autorités. Le 19 octobre 2001, Mycle Schneider, directeur de WISE-Paris, était à bord d'un hélicoptère, affrété par la chaîne de télévision France-2, qui a fait le tour du site de La Hague à seulement quelques centaines de mètres de distance et a volé plus près encore de la centrale de Flamanville et du site de transfert de combustible irradié à Valognes. Un des avions a même directement survolé le site La Hague à basse altitude sans être inquiété ou intercepté.


notes :

  1. Arrêté du 23 octobre 2001 portant création d'une zone interdite temporaire dans la région de La Hague (Manche) : http://www.legifrance.gouv.fr/citoyen/jorf_nor.ow?numjo=DEFV0102227A
  2. Centre de conduite des opération aérienne (CCOA), interview téléphonique, 29 octobre 2001

Retour au sommaire