Novembre 2001


Des membres du Parlement britannique demandent au Gouvernement de déployer des missiles anti-aériens à Sellafield

WISE-Paris, le 13 novembre 2001

[Mise en ligne le 13/11/2001]

Suite à la décision du Premier ministre irlandais de saisir le Tribunal international d'Hambourg à l'encontre du gouvernement britannique afin d'arrêter la mise en œuvre de la fabrication du MOX dans l'usine de Sellafield, le Député Paul Flynn (Labour) a déposé le 6 novembre 2001 une motion d'urgence dans laquelle non seulement il apporte son approbation mais demande également à ce que " des batteries de missiles anti-aériens soient déployées autours de Sellafield afin d'assurer une protection contre des attaques terroristes ".

Texte de la Motion d'urgence (1) (Early Day Motion) n° 378, (2) mise en ligne le 07 novembre 2001, et présentée par Paul Flynn, David Taylor, Andrew George, Harry Barnes, Lynne Jones et John McDonnell :

Cette assemblée approuve l'observation faite par le Premier Ministre Irlandais selon laquelle Sellafield est un complexe militaro-industriel qui périclite, qui est maintenu sous perfusion aux frais des contribuables britanniques et qu'il est une victoire des intérêts acquis face à la réalité économique ; et soutient que le retraitement nucléaire est une activité dangereuse pour l'environnement, économiquement non viable et inutile du point de vue industriel, à laquelle il faudrait mettre fin, que la fabrication de combustible oxyde au plutonium à Sellafield ne devrait pas être mise en oeuvre, que Sellafield devrait être transformé en un centre d'excellence pour le gestion des déchets nucléaires et que, de toute urgence, les zones d'exclusion aériennes et maritimes autours de Sellafield devraient être portées à 50 miles, et que des batteries de missiles anti-aériens soient déployées autours de Sellafield afin d'assurer une protection contre des attaques terroristes.


Notes :

  1. http://edm.ais.co.uk/weblink/html/motion.html/ref=378
  2. Traduction WISE-Paris

Retour au sommaire