Troisième trimestre 2002


Les Chefs d'Etat et de Gouvernement ACP s'opposent unanimement au transport des déchets nucléaires

WISE-Paris, le 27 juillet 2002

[Mise en ligne le 28/07/2002]

Le transport des déchets nucléaires a été clairement condamné, lors du troisième sommet des Chefs d'Etat et de Gouvernement des 78 Pays d' Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), à Nadi (Fidji) les 18 et 19 juillet 2002 (1).

On peut ainsi lire dans la déclaration finale: " Nous exprimons notre vive opposition au transport des déchets nucléaires et autres matières dangereuses sur les eaux proches des Etats ACP. Nous demandons la cessation immédiate de telles pratiques, en vue notamment de prévenir des accidents qui pourraient menacer gravement le développement durable des Etats ACP et la santé de leurs populations ".

Cette déclaration vise directement, pour les transports liés aux échanges de leurs industries du plutonium la France, le Royaume-Uni et le Japon - en particulier les deux derniers qui organisent pendant le sommet même un transport très contesté. En effet, deux cargos, le Pacific Pintail et le Pacific Teal, ont quitté le port de Takahama (Japon) le 4 juillet 2002 (2), transportant pour le compte de BNFL (British Nuclear Fuel Ltd.) des matières nucléaires qu'ils ramènent à Sellafield (Royaume-Uni). Il s'agit d'assemblages de combustible MOX fabriqués par BNFL que les compagnies japonaises ont refusé suite à la découverte, alors que le MOX était déjà livré, de falsifications du contrôle-qualité par l'industriel du retraitement britannique. Le devenir de ces assemblages une fois retournés à Sellafield n'est pas clair, bien que BNFL affirme publiquement son intention de les retraiter et de les utiliser pour refabriquer du MOX pour les mêmes clients japonais.


Notes :

  1. "78 Nations Condemn Nuclear Shipments", ENS Correspondents, July 22, 2002,
    http://www.wise-paris.org/english/othersnews/year_2002/othersnews020726a.html
    Déclaration finale disponible en version PDF sur http://www.acpsec.org/fiji/index.html
  2. Pour plus de détails : http://archive.greenpeace.org/~nuclear/bnfl/spotting.html

Retour au sommaire