Troisième trimestre 2002


Cinquième retour de déchets de haute activité belges en provenance de La Hague - le problème du contrôle-qualité est toujours en suspens

WISE-Paris, le 26 septembre 2002

[Mise en ligne le 26/09/2002]

La COGEMA a annoncé le 18 septembre 2002 que le cinquième transport de déchets vitrifiés belges quitterait le terminal ferroviaire de Valognes, près de l’usine de retraitement de La Hague, en Normandie, à compter du 24 septembre 2002. Ce transport est arrivé le 25 septembre 2002 sur le site d’entreposage de Belgoprocess, à Mol en Belgique.

Selon les contrats de retraitement SYNATOM-COGEMA et les accords conclus entre les deux pays, les déchets de haute activité provenant du retraitement à La Hague des combustibles irradiés belges doivent être renvoyés en Belgique.

Toutefois, ni COGEMA, ni l’ONDRAF (organisme chargé de la gestion des déchets radioactifs en Belgique) n’ont donné d’informations sur la situation concernant les analyses destructives auxquelles il avait été décidé de procéder. En effet, la proposition d’Olivier Deleuze, Secrétaire d’Etat à l’Energie, de ne pas accepter de nouveau retour de déchets sans assurance de contrôle-qualité, était devenue décision du gouvernement belge le 3 mars 2000. L’ONDRAF et le centre de recherche nucléaire de Mol sont chargés de la mise au point d’un nouveau programme de contrôle-qualité depuis le 6 juillet 2000. L’ONDRAF a mentionné pour la dernière fois l’évolution du programme en février 2002, mais cette question est tout bonnement absente de son communiqué concernant ce cinquième transport.

Ce transport est donc le quatrième depuis la décision du gouvernement belge qui conditionnait le retour des déchets à des vérifications complémentaires sur le contrôle-qualité. Ces 28 conteneurs supplémentaires portent à 140 le nombre de conteneurs qui ont été renvoyés de l’usine de retraitement de La Hague, ce qui correspond à la quantité de déchets de haute activité produite par le retraitement d’environ 190 tonnes de combustible belge, alors que la quantité totale de combustibles belges retraités à La Hague est de 670 tonnes.

Retour au sommaire