SUR LA SITUATION DE LA PRISE DE POSITION DE CHAQUE FONCTION PUBLIQUE CONTRE L'ACCIDENT DE CRITICITE DE TOKAIMURA

Traductions Kolin Kobayashi pour WISE-Paris

Paris, 5 Octobre 1999


CELLULE DE CRISE DE LA PREFECTURE D'IBARAKI CONTRE L'ACCIDENT NUCLEAIRE, 30 SEPTEMBRE 1999


16h : constitution d'une cellule de crise sur l'accident nucléaire
17h45 : premire réunion de cette cellule

Demande de service aux fonctionnaires expérimentés de la situation similaire. Prolongation de service de standardistes téléphoniques pour recevoir des appels extérieurs.

Monitoring des sols et de la poussire.
ƒchantillonnage de l'eau sur le canal de la rivire Kuji (dans le périmtre d'un kilomtre, sur quatre points), résultat est sans problme.

Enqute sur la santé. Au Centre de la communauté de Funaishikawa, on procde de l'enqute sur nettoyage d'irradiation sur 110 personnes. Attente des fonctionnaires dans les dispensaires concernés.

Disposition médicale : création d'une équipe médicale de sauvetage ˆ l'h™pital central de la préfecture. Attente des membres de l'équipe. Constitution d'un service d'urgence 24/24 ˆ l'h™pital Gunjikuban. Information sur ce service.

Sur l'eau potable, on limite d'en prendre ˆ Tokaimura, Ville de Hitachi, Naka-machi.

Sur la distribution de l'iode : on en mets ˆ disposition au publique en cas de nécessité. Mettre en place des fonctionnaires au dispensaire de Hitachinaka avec dix milles capsules, en total, 2.416.000.

Instruction de ne pas sortir, et de ne pas fermer les volets dans les établissements publiques de santé et des service sociaux, quand on sort. Consultation de la santé (section de la prévention sanitaire)

13h35 : Tokaimura a arrté de prendre de l'eau par la rivire Kuji.
13h50 : Direction des entreprises de la municipalité Tokaimura a augmenté le débit de pompage au niveau de la rivire
             Naka de 1.440 m3 ˆ 7.560 m3 par jour.
14h50 : Naka-machi arrte de s'alimenter en eau par la rivire Kuji en attendant le résultat du contr™le.
18h00 : Direction des entreprises de la municipalité de Naka-machi a augmenté le débit de pompage au niveau de la
             rivire Naka de 1.500 m3 ˆ 4.800 m3 par jour.

Arrt de circulation dans deux points et indications aux automobilistes : du carrefour Nikenjaya de Ishigami, Tokaimura jusqu'ˆ l'école primaire de Nakamachi, Honzaki.

Enqute sur la situation de récoltes agricoles : 70% des patates, 10% des carottes, 10% des poireaux, et les autres sont presque terminés de récolte.

ƒcoles primaires et secondaires : Tokaimura, congés en totalité, Nakamachi, idem, Hitachi-shi, idem (on est entrain de réfléchir pour demain), Nitachinaka, idem (on est entrain de réfléchir pour demain).

Lycées : congés en totalité.

ƒcoles spéciales
idem

Retour au sommaire



DECISIONS PRISES LORS DE LA TROISIEME REUNION DE LA CELLULE GOUVERNEMENTALE DE MESURES CONTRE L'ACCIDENT DU SITE DE TRAITEMENT D'URANIUM DE TOKAI-MURA


Au cas o il n'y aura pas d'amélioration (au cas o on ne lve pas la mesure de refuge intérieur), on prendra les dispositions suivantes pour demain matin,

    1. Congé pour toutes les écoles et maternelles.
    2. Dans les entreprises, on demande d'tre modeste sur les activités extérieures.
    3. Constitution d'une cellule gouvernementale de consultation pour les habitants.
    4. Lancer un appel de ne pas boire de l'eaux pluviales.
    5. Créer un espace qui permet de se réunir toutes les organisations publiques, soit de l'ƒtat, soit du département.
    6. Si la situation ne s'améliore pas, une option d'élargir la zone de refuge. Dans ce cas, il faut la décider selon la
        situation réelle sur place.
    7. Concernant l'eau potable de la rivire Naka, on peut considérer qu'il n'y a pas de problme. Quant ˆ l'eau de puits, il
        faudrait faire un monitoring pour tre sžr.
    8. Concernant des produits agricoles, il faudrait vérifier en faisant un monitoring pour tre sžr.

Retour au sommaire


DECISIONS PRISES PAR LE GOUVERNEMENT JAPONAIS SUR LES MESURES CONCERNANT L'ACCIDENT DU SITE DE TRAITEMENT D'URANIUM DE TOKAI-MURA, 4 OCTOBRE 1999


ƒtant donnée que la situation est devenue normale, la cellule de crise a décidé de faire les points suivants afin que l'on puisse s'assurer contre d'autres accidents similaires dans un proche futur. Et c'est le secrétariat général du cabinet qui coordonne l'ensemble de cette mesure. (les institutions indiquées entre parenthse sont des responsables de ces mesures)


I. ƒlucidation de toute la vérité sur la cause de l'accident

   1) constitution d'une structure pour élucider toute la vérité sur la cause de l'accident.
      - constitution d'une commission d'enqute sur l'accident avec la participation des personnalités extérieures de la
        commission de la sžreté nucléaire, (Commission de la sžreté nucléaire)
      - constitution d'une cellule d'enqute (agence nationale de science et technologie)
   2) ƒlucidation des crimes pénales. (Direction de la police)
   3) Enqute de problmes par rapport ˆ la réglementation de la sžreté et de l'hygine du travail. (Ministre du travail)


II. Mesures pour les habitants des communes voisines

   1) consultation de la santé, y compris l'état psychologique des habitants. (Agence de science et technologie,
       Ministre de la santé, ministre de l'éducation)
   2) gestion de la santé des victimes irradiées. (Agence de science et technologie, Ministre de la santé, Ministre de
       l'éducation)
   3) Monitoring et offre active des informations concernant l'enqute de l'accident. (Agence de science et technologie)
   4) Soutien financier par des prts pour la reconstruction des dég‰ts (Ministre de commerce extérieur et de l'industrie,
       Ministre de l'agriculture et de pche, Agence de science et technologie)


III. Disposition urgente. (Agence de science et technologie)

   1) Isolation du lieu accidenté et décontamination
       - Saisie de la situation au temps réel du lieu accidenté et création de la barrire contre les rayons ionisantes.
       - mesure d'évacuation des sédiments causés par l'accident.

   2) Continuation du monitoring sur la zone voisine du lieu accidenté. (Agence de science et technologie, Ministre de
        commerce extérieur et de l'industrie, Ministre de l'environnement, Ministre de construction)
       - Continuation du monitoring sur la zone concernée, y compris installation des matériels de monitoring de haute.
         qualité
       - Continuation de prendre la mesure sur les eaux fluviales.

   3) Mesure sur les productions agricoles. (Ministre de l'agriculture et de pche, Ministre de la santé)
       - Distribution de l'information pour stopper des dég‰ts causés par des remueurs, entraînement des milieux
         académiques concernés.
       - Saisie de l'état réel des influences sur agriculteurs.

   4) Continuation de donner des informations et des explications auprs des organismes internationaux tel que IAEA.
       (Ministre des affaires étrangres, Agence de science et technologie)


IV. Prévention d'accident et disposition en cas urgent.

   1) Contr™le générale sur des sites de productions nucléaires. (Agence de science et technologie, Ministre du Travail)
       - Instruction de contr™le sur la gestion de la criticité dans des sites de productions nucléaires.
       - Inspection sur place et publication de résultat d'inspection.
       - Instruction de dispositions nécessaires par rapport au résultat d'inspection.
       - Exécution des instructions par rapport ˆ la loi de sžreté et de hygine du travail.

    2) Instruction de l'enqute concernant le respect de la procédure aux centrales nucléaires.(Agence de science et
         technologie, MITI)

    3) Constitution d'une commission interministérielle pour faire une synthse et pour s'occuper une crise comme cet
        accident sous la direction du directeur d'une cellule de gestion de la crise urgente. (secrétariat général du cabinet,
        ministres concernées)

    4) Développement des équipements et renforcement d'un systme de mesure, y compris aménagement.(Agence de
        science et technologie, Ministre de la police, Agence de sapeur-pompier, Agence de l'autodéfense, MITI)


Sites qui devraient tre couverts par le contr™le général

    1) Sites de traitement d'uranium
       - Mitsubishi Industry of nuclear Fuel (Tokai)
       - Usine de Tokai de Japan Industry of nuclear Fuel
       - Usine de Tottori de Japan Industry of nuclear Fuel
       - Japan Nuclear Fuel Gennen ˆ Rokkasho
       - Site d'enrichissement du centre de technologie environnemental de Ningyo-togé de l'Organisme
         de développement du cycle de combustibles nucléaires (ex-Donen)

    2) Sites de retraitement
       - Site de retraitement de l'Organisme pour le développement du cycle de combustibles nucléaires (ex-Donen)
       - Site de Rokkasho de Japan Nuclear Fuel

    3) Sites de combustibles concernés par n°2 de l'article 16
       - Japan développement of Fuel, LTD, NFD laboratoire de Oharai
       - Nuclear Développement, LTD, Tokai
       - Organisme de recherche sur accélérateur de haute énergie, Tsukuba
       - Centre de gestion des matires fissiles, Tokai
       - Site de réacteur expérimental des matériaux ˆ l'université nationale de Tohoku
       - Institut général de la médecine nucléaire, Chiba
       - Institut japonais de recherche sur l'énergie nucléaire, Tokai
       - Laboratoire de Oharai de l'Institut japonais de recherche sur l'énergie nucléaire, Oharai
       - Organisme de développement du cycle de combustibles nucléaires (ex-Donen), branche de Tokai;
       - Organisme de développement du cycle de combustibles nucléaires (ex-Donen) branche de Oharai
       - Organisme de développement du cycle de combustibles nucléaires (ex-Donen), centre de technologie
         environnemental de Ningyo-togé
       - Usine de fabrication de Tokai de Japan Industry of Nuclear Fuel, Tokai

————

N°2 de l'article 16 :

1) Les matires de combustibles nucléaires définies par les articles 55 N°2-1 et 56 N°3-1 sont des matires suivantes :
2) Plutonium et celle des combinées, ou bien des matires contenant l'une ou l'autre de quantité d'au moins 1 g.
3) Hexafluore uranifre qui contient une tonne d'uranium.
4) Uranium ou ses combinés ou bien des matires contenant l'un ou l'autre de quantité de 3 tonnes d'uranium.
    (uniquement en forme de liquide)

Retour au sommaire