Belgique - Investigation Plutonium n° 9
 

L'échec d'Eurochemic

L'usine de retraitement Eurochemic était implantée sur le site de Dessel/Mol. Cette usine était la première usine de retraitement industrielle en Europe et le tout premier projet commercial international concernant le plutonium. Elle a été construite et exploitée sous la responsabilité d'un consortium de 13 pays membres de l'Agence de l'Energie Nucléaire (AEN) de l'OCDE. Elle n'a fonctionné que pendant huit ans, de 1966 à 1974. Au cours de cette période, elle n'a jamais atteint la moitié de la production prévue. La quantité totale de métal lourd séparé se monte à 185 tonnes d'uranium faiblement enrichi, 1,4 tonnes d'uranium hautement enrichi, et 0,7 tonne de plutonium. L'industrie nucléaire européenne a décidé de ne pas soutenir la poursuite de l'exploitation de l'usine Eurochemic, en raison de son coût de fonctionnement élevé et à cause du développement d'autres projets d'usines de retraitement dans des pays membres du consortium (en particulier le lancement du projet d'usines à La Hague en 1976). Ceci malgré la pression du gouvernement et de l'industrie belges. Les travaux de démantèlement, assurés par Belgoprocess, se poursuivent sur le site depuis 1990. Le coût total de l'opération était estimé en 1992 à 5 milliards de francs belges. Le démantèlement total ne devrait pas être achevé avant 2002.

Retour au sommaire